ent_ensisheim
  ---------------------------------------------------------------------------------------------------------
  SAMEDI 08 MARS 2014 - ZILLISHEIM
   
  collegezillisheim
                                                

La journée s'annonce belle et ensoleillée, Marie-Paule, Dominique, Michel et Danièle se retrouvent à Ensisheim vers 8h30, et Dominique sera notre guide.

La lourde porte en bois s'ouvre et nous attendons dans le sas d'entrée nos marcheurs. Pendant ce temps, nous repérons une poussette double d'enfants qui annonce que les parloirs sont déjà ouverts. Nous apercevons au loin, le chapeau de J.M, puis P, F, C, et A, on nous signale que F2 est souffrant.

Aujourd'hui, randonnée semi-urbaine au programme, en effet nous rejoignons les bords de l'Ill à Mulhouse, au pied de l' Université de Haute Alsace, où nous devons retrouver la famille Coulon ainsi qu'Alphonse.

Pause petit-déjeuner, et pour cela nous nous installons sur un banc, dans le parc au bord de l'ill. Les canards, les cormorans et le héron nous offrent le premier spectacle. Autour du café, les langues se délient, et les échanges commencent. Il fait un peu frais, mais le soleil brille, la pause est vraiment agréable, et le groupe s'anime.

Il faut penser à la randonnée, nous pourrons parler en cours de chemin, nous avons toute la journée. Direction le Sundgau, sud de Mulhouse, en longeant l'ill, nous traversons le bois des philosophes pour atteindre l' UHA. Nous dominons la ville de Mulhouse qui s'étend en enfilade à nos pieds. La tour de l'Europe domine la ville et l'on aperçoit 2 églises de la ville.

Au cours de la matinée, nous approchons de Didenheim, pour atteindre sur la colline la chapelle de Saint Gall Dans le petit bois, nous accueillons les premières violettes sur le bord du chemin, le printemps s'annonce.

Nous atteignons les contre forts de Zillisheim, pour longer le canal Rhin-Rhône. Il est prévu de prendre le repas de midi au collège épiscopal de la commune. Il est déjà 13h00 lorsque nous arrivons sur le site. Nous sommes attendus.

La Grande bâtisse imposante, nous ouvre ses portes. Nous pénétrons dans l'enceinte, le Petit Séminaire de Zillisheim est né en 1869 par le curé Meyer, qui avait en lui l'âme d'un architecte et d'un grand entrepreneur.

Le nouveau collège, érigé en pleine campagne à quelques kilomètres seulement de Mulhouse, offrait à la population rurale un centre de formation supérieure idéal. Les familles modestes pouvaient y envoyer leurs enfants les plus doués, capables d'accéder à la prêtrise ou à une situation laïque relevée, dans les carrières libérales ou le fonctionnariat. Dès ses débuts, le Collège de Zillisheim connut donc une affluence qui ne fit que croître au fil des années. Zillisheim est devenu rapidement le bastion des intellectuels catholiques haut-rhinois auquel toutes les familles chrétiennes de la campagne et peu à peu de la ville confiaient leurs enfants susceptibles de poursuivre des études secondaires.

En 1914, 12 sœurs travaillaient au collège. Mais dès l'automne 1914, le collège se replia à Saint-André de Colmar. Zillisheim accueillit à nouveau 120 élèves à l'automne 1919. Les années 1940-1944 marquèrent à nouveau la fermeture du collège. Le collège fut réquisitionné par l'administration allemande pour y installer une Oberschule avec internat.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, un enseignement avec une plus grande ouverture d'esprit, initié par les différents supérieurs successifs attira progressivement un afflux d'élèves. De plus, le développement de l'automobile transforma progressivement la composition du milieu scolaire : davantage d'externes et de demi-pensionnaires, moins d'internes, et aussi admission des filles dans les années 70.

De 568 élèves à la rentrée 1968, le nombre d'élèves dépasse la barre des 1 000 dès 1992.

Cette rentrée 1992 marqua également un tournant dans l'histoire de l'établissement avec l'incendie ravageant une aile entière du bâtiment. Cet incendie permit de repenser la géographie des lieux avec des locaux bien mieux adaptés aux contraintes de l'enseignement et de la population scolaire actuelle.

Zillisheim est devenu un établissement mixte avec plus de 1270 élèves et à direction laïque. Il est toujours l'un des cinq « collèges épiscopaux » d'Alsace-Moselle, bénéficiant du statut d'Etablissement public du culte, placé sous la bienveillante autorité de l'Archevêque de Strasbourg.

Après le repas, nous accordons un temps de paroles en s'installant à l'extérieur de l'enceinte du collège, profitant des rayons du soleil.

Pour le retour, nous évitons la foule du bord du canal, et nous retrouvons les bords de l'ill en empruntant les chemins ruraux. Une petite visite au pont chinois, qui traverse l' Ill, et Alphonse nous fait remarquer que l' Antenne du Reberg se trouve très exactement, en enfilade du pont chinois : un hasard de la part de l'architecte ou un fait bien calculé ????

Il reste un peu de café, un peu de thé, un peu de gâteau que nous partageons, et comme il fait toujours aussi beau, nous profitons de ces derniers instants en commun, chaque instant est précieux. A nouveau, l'ouverture de la lourde porte, qui annonce cette fois-ci le retour et l'enfermement pour nos amis, mais le prochain rendez-vous est déjà retenu, la séparation est chaleureuse.

Sur le trottoir, dernier échange, entre accompagnateurs pour un petit bilan de la journée.

Fondation de France
Design by Joomla 1.6 templates